les engelures en hiver

Engelures, crevasses, gerçures et huiles essentielles

Quand surviennent le froid, la pluie, la neige ou le vent, les vaisseaux sanguins rétrécissent et les extrémités sont moins bien irriguées. Dans d’autres cas, la peau se dessèche, s’épaissit puis se rompt.
Crevasses, gerçures, fissures voire engelures sont souvent les maux oubliés de l’hiver.


Les engelures, les crevasses, les gerçures 

Les engelures sont des lésions de la peau résultant d’un problème circulatoire, provoquées par le froid humide, survenant par poussées d’une durée de 2 à 3 semaines, régressant normalement spontanément. Elles montrent des enflures dures, très douloureuses souvent bleutées sur la pulpe ou la face externe principalement des orteils mais aussi des doigts. Au cours du réchauffement des démangeaisons apparaissent entraînant un grattage intempestif.

Des crevasses peuvent survenir. Le nez et les oreilles peuvent être également atteints.
Des chaussures trop serrées, un travail en extérieur par temps froid et humide, la prise de certains médicaments allopathiques (vasoconstricteurs, bêtabloquants ou dérivés de l’ergot de seigle respectivement prescrits pour l’obstruction nasale, l’hypertension artérielle ou les migraines) peuvent déclencher l’apparition d’engelures.

Cela se manifeste par une rougeur et un gonflement au niveau des orteils ou des doigts, qui deviennent douloureux et présentent des démangeaisons. Il peut même apparaitre des « cloques » (phlyctènes). Ces symptômes sont à prendre très au sérieux, car ils peuvent dans certains cas se compliquer en évoluant vers des ulcères ou une nécrose des tissus.

Que faire ?

En phase aiguë
La synergie comprend des huiles essentielles cicatrisantes, anti-infectieuses et stimulantes de la microcirculation sanguine en usage local 3 fois par jour à raison de 2 à 3 gouttes.
Le macérat huileux de Millepertuis, improprement appelé « huile végétale » a lui-même des vertus cicatrisantes.

HE Hélichryse (Helichrysum italicum) : 20 gouttes
HE Thym vulgaire à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum) : 5 gouttes
HV de Millepertuis (Hypericum perforatum) qsp 5ml

Pour agir sur le terrain

Il est conseillé d’éviter de rester statique lorsque vous êtes dehors et aussi de vous réchauffer progressivement afin d’éviter les chocs thermiques froid/ chaud qui, en activant trop rapidement la circulation, provoquent des douleurs et gonflements des extrémités.
Dans une perspective aromatique, il s’agit d’activer la microcirculation pour prévenir les engelures. Prenez 3 semaines par mois avec 1 semaine d’arrêt pendant 3 mois matin et soir, sous la langue, 1 goutte d’HE de Thym vulgaire à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum) ou de Cyprès (Cupressus sempervirens).


Articles apparentés que vous pourriez aimer
Spray assainissant aux huiles essentielles pour traiter les affections respiratoires
Quelques gestes aromatiques de l’hiver
Bains aromatiques
Dépolluez votre peau !

 

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Quand surviennent le froid, la pluie, la neige ou le vent, les vaisseaux sanguins rétrécissent et les extrémités sont moins bien irriguées. Dans d’autres cas, la peau se dessèche, s’épaissit puis se rompt.Crevasses, gerçures, fissures voire engelures sont souvent les maux oubliés de l’hiver.  […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *