Ostara, fête de l’équinoxe et du printemps renaissant

Moment d’équilibre, l’équinoxe est un de ces instants où l’on est ramené dans la spirale du temps, pour nous rappeler la perfection et l’inexorabilité de son passage. Insignifiants devant son immensité, les humains ont toujours tenté de percer ses mystères, pour pouvoir en quelque sorte en faire partie et se sentir moins perdus. Devant l’immensité du ciel étoilé, ils ont cherché des repères.

Et peu à peu, des schémas sont apparus. Les nuits succèdent aux jours, et les saisons aux saisons, mais l’infinité du déroulement du temps a pu être appréhendé par petits bouts, ces moments qui se répètent : le jour le plus long ou le plus court, ou égal à la nuit. En se créant ces repères, l’immensité devenait moins effrayante, et l’on pouvait la suivre, tenter de la comprendre, et s’organiser en fonction d’elle pour la vie de tous les jours.

Les humains ont intégré leurs vies et leurs activités dans la grande trame de l’infini. Et pour marquer cette intégration, ils ont inventé les rituels.

Et arrive le printemps…

La lumière grandit.
Lors de l’équinoxe du printemps, le jour est égal à la nuit.
La nature, en sommeil depuis le solstice d’hiver, s’est éveillée et recommence à couler dans les nouvelles pousses, les oisillons et animaux nouveau-nés.
C’est la célébration du renouveau et de la fertilité.
Les humains peuvent recommencer à semer.
Et célébrer la renaissance de la nature.
Ostara.

Symboles de l’Ostara : l’œuf


Partie importante du rituel, on peint des œufs, symboles de renaissance, avec des couleurs vives et on les utilise dans des rites sacrés avant de les manger.  

Tradition millénaire, la peinture des oeufs en Roumanie est devenue un art

Les anciennes civilisations pensaient que l’origine du monde était un énorme œuf, l’œuf primordial duquel toute la création et l’humanité sont sorties. Il détient en lui la genèse du monde, il est une réalité primordiale qui contient en germe la différenciation des êtres.

Le mythe de la création chez les Pélasges

Les Pélasges, ancêtres de la civilisation européenne (voire plus ?) nous ont laissé un beau mythe de la création à partir de l’Œuf primordial.

Il était une fois, Eurynome, la Déesse de toutes choses. Elle se leva nue du Chaos, mais ne trouva rien de solide pour y poser les pieds, et sépara donc la mer du ciel, dansant seule sur ses vagues. Elle dansa vers le sud, et le vent qui se mit en mouvement derrière elle lui sembla être propice pour commencer un travail de création.
En tournant, elle s’empara de ce vent du nord, le frotta entre ses mains, et fit apparaitre le grand serpent Ophion. Eurynome dansa de plus en plus sauvagement, jusqu’à ce qu’Ophion, épris de désir, s’enroula autour de ces membres divins et s’accoupla avec elle.

Eurynome pris ensuite la forme d’une colombe, couvant sur les flots et, à terme, pondu l’Œuf universel. À ses ordres, Ophion s’enroula sept fois autour de cet œuf, jusqu’à ce qu’il ait pu éclore et se diviser en deux. Tout ce qui existe en est tombé – c’était ses enfants : le soleil, la lune, les planètes, les étoiles, la terre avec ses montagnes et ses rivières, ses arbres, ses herbes et ses êtres vivants.
Mais Ophion prétendit être l’auteur de l’Univers. Elle lui frappa alors la tête avec son talon, lui arracha les dents, et le bannit dans les sombres grottes sous terre.

Inspiré de “The greek myths” par Robert Graves

Rituel magique de l’équinoxe du printemps


Dès l’aube, allumez des feux pour symboliser la renaissance.

Dans la journée :

  • Purifiez la maison (en balayant dans le sens des aiguilles d’une montre vers l’Est).
  • Purifiez-vous vous-même.
  • Plantez des graines ou occupez-vous du jardin.
  • Décorez des œufs.
  • Faites sonner des clochettes.

 Le rituel à faire le soir :

  • Habillez-vous avec des couleurs claires évoquant le printemps et mettez-vous pieds nus, cela permet le contact plus intime à la terre.
  • Construisez un autel : disposez des plantes de printemps, des graines, des fleurs fraîches et faites brûler un encens fleuri ou diffusez une huile essentielle comme le Jasmin par exemple. (Pour d’autres idées d’encens à brûler, voir Les bois odorants (partie 2): les essences résineuses et les baumes)
  • Tracez un cercle et placez un feu dans son centre.
  • Disposez 7 bougies jaunes ou vertes pour former une étoile à 7 branches et allumez-les dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Tour à tour, sautez par-dessus le feu en faisant un vœu.
  • Remerciez la vie, la nature, les esprits, selon vos croyances.
  • Éteignez les bougies dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Une nouvelle année de fertilité et d’abondance commence. Remerciez et réjouissez-vous.


Articles apparentés qui pourraient vous intéresser


0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *