Gérer l’anxiété au naturel

L’anxiété est un mécanisme biologique tout à fait naturel qui a pour but de nous protéger contre les situations dangereuses. Mais les personnes anxieuses sont confrontées à une multitude de peurs qui s’avèrent tellement accablantes qu’elles engendrent des perturbations importantes dans leur vie. Heureusement, il existe des moyens efficaces pour aider à gérer l’anxiété au naturel.

Qu’est-ce au juste l’anxiété ?

C’est un sentiment d’un danger imminent et indéterminé s’accompagnant d’un malaise général, de désarroi, d’anéantissement. Dans les formes sévères s’y ajoutent les réactions neuro-végétatives caractéristiques de l’angoisse.
Ceci peut se manifester
·Au niveau psychologique par des crises de panique, névrose obsessionnelle, phobies, syndrome de stress post-traumatique (peur à la suite d’un événement traumatisant).
·Au niveau physiologique par des palpitations cardiaques, hypertension artérielle, des tremblements, des douleurs thoraciques, la sensation d’étouffer, de boule dans la gorge, des sueurs abondantes, des nausées, des étourdissements, des bouffées de chaleur ou des frissons.

Qu’est-ce qui déclenche l’anxiété ?
·Facteurs environnementaux : environnement familial ou de travail.
·Traits de personnalité : faible estime de soi et faible capacité d’adaptation.
·Déséquilibre au niveau des neuromédiateurs ou des hormones du stress (cortisol).
·Facteurs génétiques : vulnérabilité biologique au stress.
·Traumatisme : suite d’un événement traumatisant ou de sévices subis.


Comment gérer l’anxiété ?

Le traitement naturel de l’anxiété repose sur deux éléments fondamentaux :
1.Le premier, essentiellement préventif : rien de véritablement efficace, ni de durable, ne peut être obtenu sans la mise en œuvre d’une bonne hygiène de vie de laquelle découle naturellement un bon équilibre somato-psychique.
2.Le second, à visée curative : l’utilisation de méthodes naturelles qui aident à passer certaines périodes critiques et qui sont sources d’anxiété légitime. Certaines de ces médications douces peuvent également être prises préventivement afin de renforcer la résistance nerveuse et éviter ainsi l’apparition d’un syndrome anxieux.


Prévenir l’anxiété

• Soyez vous-même, essayer de vous aligner avec votre être profond, faire en sorte que vos convictions, pensées et actes soient en adéquation. Sinon, c’est comme les arbres qui poussent tordus en fonction de la direction des vents qui les ont poussés.
• Exprimez vos pensées et ne soyez pas en contradiction avec votre ressenti.
• Cherchez à vous entourer de gens que vous appréciez.
• Si quelque chose va mal, changer de point de vue et essayer plutôt de voir le côté positif et ce que cela peut vous apprendre.
• Acceptez les choses telles qu’elles arrivent plutôt que de les subir, elles arrivent parce qu’elles doivent arriver et s’en inquiéter n’y change rien.
• Sachez poliment dire non quand cela ne vous convient pas.
• Attaquez vos problèmes courants de front sans les repousser toujours au lendemain.
• Cherchez à faire ce que vous aimez, ou alors décidez d’aimer ce que vous faites, et faites-le en prenant le temps pour le faire bien.
• Évitez les changements trop nombreux, trop brutaux ou trop importants, qu’ils soient physiques, émotionnels ou socio-professionnels.
• Ménagez des moments vacants dans votre emploi du temps pour faire ce que vous avez envie en toute tranquillité.
• N’oubliez pas votre corps physique et ayez une activité physique adaptée à vos goûts et à vos possibilités, surtout si vous avez une profession intellectuelle.


Comment gérer l’anxiété au naturel ?

Les thérapeutiques naturelles (les seules qui nous intéressent) peuvent inclure une thérapie cognitive du comportement (modification des comportements inadéquats), l’utilisation de la phytothérapie ou de l’aromathérapie, l’olfactothérapie, ou mieux une combinaison de ces techniques.

Les plantes contre l’anxiété

·Le Passiflore (Passiflora incarnata) : riche en alcaloïdes, flavonoïdes, phénols, coumarines, phytostérols… La synergie de ses molécules donne une action sédative, anxiolytique, antispasmodique entraînant une relaxation musculaire. On l’utilise dans tous les états d’anxiété avec agitation et nervosité, l’hyperémotivité, l’hyperactivité et les troubles du sommeil.
·L’Aubépine (Crataegus oxyacantha) : permet de calmer les palpitations développées chez certaines personnes émotives ou angoissées, ou qui abusent des stimulants cardiaques (thé, café). Elle permet de soulager les états anxieux, favorise le sommeil et soulage l’émotivité et la nervosité.
·La Valériane (Valeriana officinalis) : soulage l’insomnie, diminue l’anxiété, calme l’angoisse. Mais son action n’est pas immédiate : ce n’est qu’après deux à quatre semaines d’utilisation que ses bénéfices se font ressentir.
·Le Pavot de Californie (Eschscholtzia californica)
·La Mélisse (Melissa officinalis) dont les vertus apaisantes sont utilisées depuis longtemps en Asie. Elle est apaisante, calmante et antispasmodique. Elle aide dans tous les problèmes d`origine nerveuse; problèmes digestifs, palpitations, vertiges, bourdonnements d’oreille, insomnie, crise d’asthme, etc. C’est une plante pour les hyperémotifs et les hypersensibles.
·La Ballote (Ballota foetida)
·Le Tilleul (Tilia tomentosa)
·Le Coquelicot (Papaver rhoeas)
·Le Houblon (Humulus lupulus) : les inflorescences contiennent une huile essentielle et des composés qui sont à l’origine des effets sédatifs.
·La Camomille noble (Chamaemelum nobile) : est calmante et apaisante, antispasmodique, anti-inflammatoire, analgésique, antiseptique, carminative et vulnéraire. Elle calme les états d’anxiété, d’angoisse, nervosité, agitation, insomnie, maux de tête et migraine, surtout d’origine nerveuse.
·L’Angélique (Angelica archangelica) : riche en coumarines et huile essentielle, elle est spasmolytique et tranquillisante. C’est un anti-stress voir un antidépresseur. C’est la plante des phases de stress prolongé.
·Le Millepertuis (Hypericum perforatum) est reconnu depuis des années pour son action anxiolytique et antidépressive. Il faut cependant l’utiliser avec précaution, car elle augmente la métabolisation de certains principes actifs, rendant ainsi moins efficaces des médicaments à marge thérapeutique étroite.
·Le Kawa (Piper methysticum) : Cette plante est très consommée dans la région pacifique, c’est une boisson traditionnelle. Les extraits de la racine ont des propriétés sédatives, relaxantes, anxiolytiques très intéressantes. Les autorités sanitaires européennes et nord-américaines ont interdit son usage à la suite de quelques cas d’hépatite toxique.

Les huiles essentielles contre l’anxiété

Et maintenant une magnifique synergie pour gérer l’anxiété et s’aider à vivre sa vie en sérénité :
HECT Verveine citronnée (Lippia citriodora) : 10 gouttes
HECT Ylang-ylang (Cananga odorata fl.) : 10 gouttes
HECT Lavande vraie (Lavandula angustifolia) : 10 gouttes
HECT Petit grain bigarade (Citrus aurantium fe.) : 10 gouttes
HV Noyau d’abricot : 40 ml
Mettre 4 gouttes de la synergie sur le plexus solaire 2 à 3 fois par jour. Appliquez 3 gouttes sur la face interne des poignets, positionnez vos mains pour former un dôme et prenez une longue et profonde inspiration. Il est possible également d’utiliser cette synergie en diffusion dans la maison.

Et si on ajoutait un massage harmonisant ?
Essence Orange zeste (Citrus sinensis) : 3 ml
HE Ylang-ylang (Cananga odorata) : 1 ml
HE Cannelle (Cinnamomum zeylanicum) : 1 ml
HE Bois de rose (Aniba rosaeodora) : 2 ml
HE Ravintsara (Cinnamomum camphora) : 3 ml
HV Noisette : 90 ml

Profitez-en pleinement et vivez intensément le moment présent.


Articles apparentés que vous pourriez aimer
10 méthodes pour maitriser son stress tout de suite
Soigner le stress par les huiles essentielles
Diffusez des huiles essentielles zen dans la maison
L’hydrolat de mélisse
Comment choisir une huile essentielle ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *