Quelles huiles essentielles pour une mycose de la bouche ?

La mycose est le terme médical pour désigner une infection par un champignon.
Comment se manifeste une mycose buccale ? Comment s’en débarrasser ? Et surtout, comment la prévenir voire la traiter avec les huiles essentielles ?
Début de réponse

Les mycoses buccales sont des infections très fréquentes et le plus souvent provoquées par un champignon appelé Candida albicans. Ce germe est présent en temps normal dans la flore de la bouche, sans provoquer d’infection. Mais lorsque l’équilibre se rompt, il provoque une mycose : on parle alors de candidose buccale.

Il faut savoir que nous vivons tous avec des centaines d’espèces de microorganismes sur la peau, les muqueuses ou dans nos intestins. Normalement, par un de ces miracles dont la nature a le secret, toutes ces diverses espèces vivent en symbiose (du grec « vivre ensemble ») dans un équilibre subtil, et s’autorégulent. Chacune a besoin des autres pour se développer harmonieusement et le Candida albicans s’y intègre parfaitement.
Lorsque cette microflore est équilibrée, elle est très bénéfique, car elle nous protège des infections, entretient le bon état de la paroi intestinale, complète la digestion des aliments, et participe même à entretenir nos défenses naturelles.
Mais si on traverse des périodes de baisse de nos défenses immunitaires, si notre alimentation est trop acidifiante, ou si on suit des traitements antibiotiques, les levures se multiplient et envahissent d’autres parties du corps.


Quels sont les symptômes d’une mycose buccale ?

La candidose buccale peut prendre différentes formes, comme par exemple :

  • Le muguet, fréquent chez le bébé : la langue et les joues deviennent rouges, s’assèchent puis se recouvrent d’un enduit blanchâtre. Ceci peut être accompagné par des douleurs qui gêneront le bébé lors de la tétée ou du biberon.
  • La perlèche : se caractérise par des dépôts blanchâtres au coin des lèvres et qui peuvent occasionner des fissures, nécessitant une consultation médicale.
  • Le muguet : responsable de dépôts blanchâtres dans la bouche, à l’origine de picotements et de brûlures.
  • La langue noire : se caractérise par coloration foncée de la langue et peut être également due à la prise de certains médicaments ou au tabagisme.

Mais d’autres symptômes peuvent également survenir : perte d’appétit, douleurs et inflammations dans la bouche, gêne et inconfort lors de l’alimentation…


Facteurs prédisposant à l’infection candidosique

Les candidoses sont des maladies opportunistes profitant de la déstabilisation du fragile équilibre de commensalisme installé entre les divers microorganismes et l’hôte pour se disséminer.

Les terrains qui favorisent Candida albicans
Toute maladie affaiblissant les défenses immunitaires de l’hôte est susceptible d’induire le déclenchement d’une candidose. L’immunodéficience peut être due une maladie (SIDA, diabète, maladies endocriniennes), ou plus souvent encore, peut être secondaire à certains traitements, comme par exemple pour des cancers ou des infections traitées par des antibiotiques.

L’alimentation
Pour obtenir un résultat durable, il est indispensable d’associer des mesures hygiéno-diététiques à un traitement naturel suffisamment long pour venir à bout du déséquilibre de la flore intestinale en faveur des champignons.
Il faut souligner que les mycoses surviennent en terrain acide. Il faut donc alcaliniser le terrain pour enrayer le processus. Par exemple, la consommation de glucides en grande quantité semble stimuler le développement des mycoses.
Certaines carences nutritionnelles sont aussi associées à des candidoses chroniques sans que le mécanisme en soit bien connu.


Comment soigner une mycose buccale ?

Avant la mise en place d’un traitement, un prélèvement permettra d’identifier précisément le germe responsable de l’infection.
Bien souvent, lorsqu’une mycose se développe dans la bouche, c’est le signe que tout le tube digestif est atteint.

Il est important donc de suivre scrupuleusement les indications suivantes :

1. Outre les traitements symptomatiques qui ont pour but de détruire les champignons, il est important de traiter le terrain. Il ne suffit pas de se limiter à traiter les mycoses externes, il faut aussi empêcher que la flore fongique devienne majoritaire dans l’intestin et les voies uro-génitales.
2. Tout traitement des candidoses chroniques doit être poursuivi fidèlement pendant plusieurs mois pour obtenir des résultats durables.
3. Pour obtenir un résultat durable, il est indispensable d’associer des mesures hygiéno-diététiques.

Soigner son alimentation
– Limiter la consommation de sucres simples (saccharose, glucose, maltose, lactose).
– Limiter la consommation de levure (pain, bière, etc.).
– Diminuer drastiquement les produits laitiers, acidifiants, et proscrire les fromages moisis (à croute fleurie et les bleus).
– Utiliser de l’huile de coco et de la poudre de noix de coco riches en acide caprylique.
– Consommer régulièrement de l’ail (puissant antifungique et antibiotique naturel), des oignons, des échalotes, des crucifères (tous types de choux)
– Boire des tisanes de romarin, sarriette des montagnes, pin sylvestre, feuilles d’olivier,…

Dorloter la flore intestinale

Certaines souches des genres Lactobacillus et Propionibacterium ont des propriétés inhibitrices de la flore fongique. Notons que pour être efficace il faut que les probiotiques soient dilués dans un verre d’eau tiède et consommés au moins 1/4 d’heure avant le repas car sinon ils risqueraient d’être détruits dans l’estomac.
Le temps nécessaire à la régénération d’une microflore fortement contaminée par Candida albicans est de minimum 2 mois, mais il peut atteindre 6 mois selon l’ancienneté de la mycose.

Traiter la mycose naturellement

Ici, les plantes et surtout les huiles essentielles seront vos meilleurs alliés.
Vous pouvez utiliser :

  • de la propolis (attention, certaines personnes pourraient être allergiques)
  • de l’extrait de pépins de pamplemousse
  • de l’extrait d’ail
  • des huiles essentielles antifongiques : la Cannelle, le Giroflier (clou), le Tea tree, le Thym, le Géranium, etc. Attention lors de l’utilisation des huiles essentielles car il s’agit de produits actifs pouvant provoquer à la longue l’irritation des muqueuses.

Synergie antifongique pour traitement de fond

HE Palmarosa (Cymbopogon martini) : 3 ml
HE Manuka (Leptospermum scoparium) : 2 ml
HE Thym à thujanol (Thymus vulgaris CT thujanol) : 1 ml
HE Laurier noble (Laurus nobilis) : 1 ml
HE Cannelle (Cinnamomum zeylanicum) : 1 ml
HE Giroflier Clou (Eugenia caryophyllus) : 1 ml

Utilisation
Adultes et enfants de plus de 12 ans : prendre 4 gouttes de la synergie dans une cuillère à café d’huile végétale, 2 fois par jour, 5 jours sur 7 pendant 3 mois.
Enfants de 6 à 12 ans : prendre 2 gouttes de la synergie dans une cuillère à café d’huile végétale, 2 fois par jour, 5 jours sur 7 pendant 3 mois.
Indications
Cette synergie antifungique est également immunomodulante, elle soutient donc l’organisme dans son combat contre les germes pathogènes. De plus, à la différence des médicaments allopathiques, elle est respectueuse de la flore saprophyte protectrice.
Contre-indications : grossesse, allaitement, enfant de moins de 6 ans.

Bains de bouche

HE Lemongrass (Cympobogon flexosus) : 30 gouttes
HE Tea-tree (Melaleuca alternifolia) : 10 gouttes
HE Giroflier Clou (Eugenia caryophyllus) : 10 gouttes
HV Coco : 50 ml
Faire des bains de bouche pendant une minute, 3 fois par jour, avec une cuillère à café du mélange et recracher ensuite.

Quel que soit le traitement que vous aurez choisi, il est essentiel de le suivre pendant suffisamment longtemps, même après disparition des symptômes, pour éviter les récidives. Si ma mycose persiste, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.


Articles apparentés que vous pourriez aimer
Que soigne-t-on par l’aromathérapie ?
Comment choisir une huile essentielle ?
Merveilles et dangers des huiles essentielles
Par quelle voie peut-on utiliser les huiles essentielles ?

8 réponses
  1. Gaucherel
    Gaucherel dit :

    Bonjour,
    Faut-il avaler la synergie anti-fongique conseillée pour le traitement de fond ? L’huile de pépin de raison convient-elle ?
    Merci de votre réponse.

    Lucie

    Répondre
    • Alina
      Alina dit :

      Bonjour Lucie,
      Oui, la synergie préconisée pour le traitement de fond est à avaler. L’huile de pépin de raisin conviendra très bien. Il est important de faire le traitement sur les 3 mois, 5 jours/7 comme indiqué, et ne pas s’arrêter dès que ça va mieux.
      Belle journée

      Répondre
  2. Mallaury
    Mallaury dit :

    Bonsoir, quand pour les bain de bouche vous écriver « HV coco », ça veut dire qu’il faut mélanger les 3 HE dans 50 mL d’HV de coco ?

    Merci pour votre réponse.

    Cordialement.

    Répondre
  3. Bulot
    Bulot dit :

    Bonjour j ai une mycose de la langue avc irritation et maintenant dans le nez tt l interieur irriter aussi sa m arrive meme de saignez quand je me mouche
    En ce moment je prendre de l huile essentielle fait en pharmacie
    Arbre a the ,lavanda,thym
    Quand pensez vous ?
    Merci de votre reponse

    Répondre
    • Alina
      Alina dit :

      Bonjour Chris,
      Une mycose ayant pris une telle importance nécessite un traitement par voie interne avec la formule que je donne dans l’article, pendant 3 mois, 5 jours/7. En plus, mettez une goutte d’HE de Tea tree et une de Lavande dans un peu d’HV de Coco et avec le doigt, appliquez à l’intérieur du nez. De plus, chaque matin au réveil, première chose, prenez une petite cuillère d’HV de Coco dans laquelle vous aurez mis une goutte d’HE de Tea tree et une de Lavande et gardez dans la bouche pendant un quart d’heure en faisant bouger, puis crachez.
      Soignez-vous bien

      Répondre
  4. Virginie boudriga
    Virginie boudriga dit :

    Bonjour
    Ma fille de 10 ans, 22 kg, présente régulièrement des épisodes de mycose dans la bouche….c’est très contraignant pour elle.
    Je donne es gouttes d’d’huile de pépin de pamplemousse et l’allié verra a jeun.
    Que peut elle faire comme bain de bouche pour l’apaiser?
    Merci

    Répondre
    • Alina
      Alina dit :

      Bonjour Virginie,

      Si votre fille a des épisodes répétés de mycose dans la bouche, c’est le signe que son appareil digestif entier en est atteint. Dites-lui de commencer le matin par se laver les dents, ensuite nettoyer la langue avec une petite cuillère ou un gratte-langue que vous trouverez dans le commerce. Je lui conseille aussi prendre une petite cuillère pas trop pleine d’huile de coco et la tenir dans la bouche pendant 10 à 15 minutes, puis cracher. Ceci permettra d’éliminer les champignons et les bactéries qui auront remonté depuis le tube digestif dans la bouche pendant la nuit. Ce n’est qu’après qu’elle prendra son petit-déjeuner.
      Elle peut aussi faire des bains de bouche avec une formule comme :
      HE Tea-tree : 3 gouttes
      Disper : 12 gouttes
      Eau : un petit verre

      Bien-sûr, il est important de faire attention à l’alimentation : éliminer les sucres rapides (j’ai bien dit « éliminer » 🙁 ), avoir un bon équilibre acido-basique.

      Tendresse à votre fille

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *