Éloigner les moustiques avec les huiles essentielles

Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir” Dalaï Lama

Avec l’été, on voit réapparaître ces insectes vampires, synonymes de grattage et de boutons disgracieux.
Doté d’un système olfactif développé, la femelle moustique repère sa proie grâce aux soies sensorielles olfactives contenues dans ses antennes. Car c’est l’odeur (de sueur, de propre, d’urine, d’œstrogènes) qui va la conduire à piquer.
D’autres facteurs interviennent également, comme le dioxyde de carbone dégagé ou une température et une humidité assez élevées. Ainsi, les personnes dont la température est plus élevée et à forte transpiration attirent davantage les moustiques.

Selon des sensibilités individuelles, les piqûres paraîtront douloureuses ou non. Elles entraînent souvent de terribles démangeaisons, des inflammations et parfois des maladies.

Quels sont les maladies qu’une piqûre de moustique peut transmettre?

·Le moustique Anophèle peut inoculer le parasite du paludisme (malaria).
·Les moustiques Anopheles, Culex, Aedes et Mansonia sont responsables de la filariose (maladie tropicale infectieuse, provoquée par des vers parasites).
·La fièvre jaune (maladie tropicale hémorragique virale) est transmise par les moustiques Aedes.
·La dengue, une fièvre courante des régions tropicales et subtropicales est elle aussi transmise par les moustiques.
·Le moustique-tigre (Aedes albopictus) transmet le virus Chikungunya.
·L’espèce Culex peut transmettre une méningite ou une encéphalite.
·Les phlébotomes sont responsables de la transmission de la leishmaniose (maladie chronique à manifestation cutanée et/ou viscérale due à des protozoaires flagellés).


Comment éloigner les moustiques avec les huiles essentielles ?

On peut trouver dans le commerce toute une gamme de produits insecticides plus ou moins efficaces. Mais ces insecticides sont bien souvent nocifs pour la santé et l’environnement, il est donc important de trouver une alternative écologique et efficace aux insecticides de synthèse.

Au début il y avait la prévention …

·Porter des vêtements larges, légers et couvrants (à manches longues, pantalons à jambes longues, chaussures fermées) surtout le soir. Opter de préférence pour des vêtements clairs et éviter les tissus noirs ou rouges.
·Fermer les fenêtres, particulièrement pour les pièces dans lesquelles la lumière est allumée.
·Utiliser une moustiquaire aux fenêtres et autour du lit.
·Utiliser un ventilateur puissant car les moustiques n’aiment pas les courants d’air.
·Diffuser des huiles essentielles dans les pièces à vivre.
·Utiliser des répulsifs cutanés à appliquer sur les parties non couvertes du corps et renouveler selon les recommandations du mode d’emploi
·Appliquer des répulsifs sur les vêtements également.
·Si possible, éviter les sorties à l’extérieur du soir au lever du jour.
·Eviter les endroits sombres à l’extérieur en fin d’après-midi.

Le jardin anti-moustiques
Planter de la lavande, du basilic, de la menthe, de la mélisse ou encore des géraniums. Ils détestent !

La moustiquaire
La moustiquaire a l’avantage d’être garantie sans aucun effet secondaire. Avant de fermer la moustiquaire, bien vérifier qu’aucun indésirable ne se soit invité…
On peut également équiper les fenêtres de moustiquaires.

Favoriser les courants d’air
Ne pas hésiter à faire fonctionner les ventilateurs ou à créer des courants d’air, les moustiques n’aiment ni le vent, ni l’air frais….

Changer d’odeur

Un soin préventif homéopathique peut aider les personnes qui sont souvent la proie des moustiques. Prendre des granules de Ledum palustre 7CH à raison de 3 granules matin, midi et soir pendant la période d’infestation des moustiques et ce jusqu’à la fin de l’été.
Prendre de la vitamine B1.
Ces deux méthodes permettent de modifier notre odeur corporelle de façon insaisissable pour nous, mais suffisamment importante pour que les moustiques n’aient plus envie de piquer.
L’orange anti-moustique !
Prendre une orange ou un citron, planter dedans une dizaine de clous de girofle et la mettre dans la pièce que l’on veut assainir. Renouveler l’opération tous les 2 jours.

La potion qui tue …

Faire chauffer 20 cl d’eau avec 50 g de sucre. Une fois le mélange refroidi, le verser dans la partie basse d’une bouteille de plastique coupée en deux. Saupoudrer ensuite 1 g de levure de bière sans mélanger ! Puis retourner le goulot de la bouteille coupée sur la partie basse du contenant rempli de la potion magique. Envelopper le tout de papier noir et placer le piège dans une pièce de la maison ; les moustiques seront attirés par les gaz provenant de la fermentation du sucre et seront piégés dans la bouteille.

Le diffuseur

Pour éloigner les moustiques avec les huiles essentielles, on peut aussi utiliser le mélange suivant :
HE Citronnelle de Java (Cympobogon winterianus) : 10 gouttes
HE Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens) : 15 gouttes
HE Géranium rosat (Pelargonium graveolens) : 5 gouttes
Renouveler la diffusion toutes les heures.

L’huile essentielle de Citronnelle de Java possède une fragrance bien connue et souvent associée à l’été, car souvent employée pour éloigner les moustiques.
Le Cyprès toujours vert fournit une huile essentielle de choix pour la circulation veineuse et lymphatique. De plus, elle régule la transpiration excessive qui attire les moustiques. Comme la transpiration et les odeurs corporelles jouent un rôle dans les attaques de moustiques, il est recommandé de se laver régulièrement après un effort ou en cas de fortes chaleurs.
En plus de son action répulsive sur les moustiques, l’huile essentielle de Géranium d’Egypte a des propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et ajoutera une dimension réparatrice par son astringence cutanée. Elle a donc un effet tenseur et tonifiant pour la peau, et calme les éventuelles démangeaisons. Son parfum, plus léger que celui de Rose, donne une touche subtile et raffinée au mélange.

Sur les vêtements et sur la peau

HE Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) : 15 gouttes
HE Géranium rosat (Pelargonium graveolens) : 15 gouttes
HE Citronnelle de Java (Cympobogon winterianus) : 30 gouttes
HE Lavandin (Lavandula burnatii CT super) : 15 gouttes
HE Menthe poivrée (Mentha piperita) : 9 gouttes
HE Girofle (Eugenia caryophyllata) : 6 gouttes
HV Neem : qsp 30 ml
On peut remplacer l’huile végétale par du gel d’Aloe vera, hydratant et rafraîchissant.

L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné est un excellent choix grâce à son haut pouvoir répulsif, doublé d’une activité anti-inflammatoire remarquable. Elle est bien tolérée, même par les peaux sensibles.
Quant à l’huile essentielle de menthe poivrée, elle est désinfectante et sa fraîcheur permet d’apaiser le feu des piqûres.
L’huile végétale de Neem est plus qu’un véhicule et un diluant pour les huiles essentielles, elle est un principe actif à part entière, car douée d’une puissante activité répulsive.

A appliquer toutes les deux heures directement sur toutes les surfaces découvertes, en évitant le contour des yeux. Les endroits où les capillaires sanguins sont proches de la peau, notamment les poignets ou l’arrière des oreilles, sont à protéger en priorité. Doubler le rythme d’application en atmosphère humide ou chaude (plus de 30°C).

Traiter les vêtements
Il ne faut pas oublier que 40% des piqûres des moustiques se font à travers les vêtements. Le même mélange d’huiles essentielles que celui à appliquer sur la peau peut être ajouté à l’eau de rinçage des vêtements ou pulvérisé après lavage pour une protection totale.


Traiter les dégâts

Urticaire, infection, fièvre, malaises peuvent être des réactions dues aux piqûres de moustiques. C’est la salive injectée par le moustique lors de la piqûre qui provoque des réactions cutanées.

Si malgré tout les moustiques ont été plus coriaces que prévu, voici une synergie anti-inflammatoire, antiprurigineuse et aussi réparatrice et cicatrisante :
HE Lavande aspic (Lavandula spica) : 2 ml
HE Géranium rosat (Pelargonium graveolens) : 1,5 ml
HE Camomille allemande (Matricaria recutita) : 1,5 ml
HV Noisette (Corylus avellana) : 2 mlGel d’Aloe vera : 43 g

La lavande aspic fournit une huile essentielle indispensable dans la trousse d’urgence de l’été. Elle sera particulièrement efficace pour traiter les piqûres de toutes sortes, voire les irritations ou les brûlures.
L’huile essentielle de Camomille allemande à de belles propriétés apaisantes, même pour les peaux les plus sensibles. De surcroît, elle exerce des effets antihistaminiques qui stoppent la cascade de réactions à l’origine de la libération de l’histamine, ce neurotransmetteur responsable du prurit, de la rougeur et de la douleur.

Attention
Certaines substances prises par voie orale ou en application cutanée augmentent la sensibilité de la peau au soleil, elles sont photosensibilisantes et ne doivent donc pas être utilisées avant une exposition au soleil. C’est le cas des essences d’agrumes (Bergamote, Citron, Lime, Mandarine, Orange, Pamplemousse…), des huiles essentielles de Céleri, Angélique, Verveine, Khella, et du macérât huileux de Millepertuis.


Passez un bon été !

Si vous avez des doutes, si les huiles essentielles vous intéressent et vous voulez allez plus loin à leur découverte, Alma Consult organise des ateliers et des formations pour vous accompagner dans le monde merveilleux de l’aromathérapie.


Articles apparentés que vous pourriez aimer
Que soigne-t-on par l’aromathérapie ?
Merveilles et dangers des huiles essentielles
Comment choisir une huile essentielle ?
Utilisation sans danger des huiles essentielles

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *