L’olfactothérapie pour apprivoiser ses émotions

.
Dépasser la peur, apprivoiser la colère, apaiser la souffrance.

Située au carrefour des thérapies psycho-corporelles, du développement personnel et des techniques d’éveil et
d’expansion de conscience,  l’olfactothérapie utilise les odeurs des huiles essentielles pour contacter les causes non conscientes de la souffrance et arriver ainsi à s’en affranchir.  

.

L’odorat est le sens privilégié pour accéder au monde de l’émotionnel et de l’inconscient.

Il est le seul sens à être directement relié au cerveau archaïque, à nos pulsions, sans passer par le mental. Seulement, au fil de l’évolution humaine, on lui a accordé de moins en moins d’importance, au détriment de la vue ou de l’ouïe, car étant considéré comme primaire, irrationnel, nous rapprochant trop des animaux.

Tout commence par la rencontre entre les molécules odorantes et l’épithélium olfactif des fosses nasales. Avec ses 5 millions de cellules sensorielles, on sait que l’homme peut distinguer jusqu’à 400 000 odeurs différentes. L’information olfactive sera alors transformée en message biochimique qui générera une charge électrique. Cet influx est par la suite acheminé à l’aide des terminaisons nerveuses olfactives et traité dans le cerveau. Notre cerveau analyse puis stocke les informations dans des zones proches du système limbique, aussi appelé cerveau émotionnel.

.

On sait que la mémoire olfactive associe surtout la perception de l’odeur aux conditions dans lesquelles la perception s’effectue. Ainsi l’odorat constitue l’une des mémoires du corps. Les scientifiques savent que cette mémoire des odeurs est la plus efficace des mémoires, bien supérieure à la mémoire visuelle ou auditive. Il n’en reste pas moins de très nombreuses inconnues sur les mécanismes exacts mobilisés par cette mémoire olfactive.
L’olfaction fait appel à notre mémoire profonde et ancienne et peut ramener à la surface des souvenirs là où les autres sens ont seulement un rôle d’information (visuel, auditif, gustatif). La puissante capacité évocatrice des odeurs permet de retrouver l’origine d’une souffrance, d’un traumatisme corporel ou psychique. Ceci se répercute par l’émergence d’une peur, l’expression soudaine d’une colère, la mise à jour d’une peine, le tout dans le respect de la personne et souvent à sa totale surprise.
L’odeur guide le consultant et le praticien dans les profondeurs des souvenirs et des émotions, souvent très fortes. Cette exploration éclaire petit à petit la nature du conflit et toutes les implications associées (sensations physiques, croyances, comportements).


Articles apparentés qui pourraient vous intéresser
Soigner le stress par les huiles essentielles
10 méthodes pour maitriser son stress tout de suite !
Trois huiles essentielles contre le stress
L’hydrolat de mélisse
Diffusez des huiles essentielles zen dans la maison

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *