On peut éviter plus de la moitié des cancers

On peut vivre plus longtemps en bonne santé
Bonne nouvelle : nous pouvons prévenir plus de la moitié des cancers simplement en adoptant des comportements sains qui vont tous dans le sens d’une amélioration de notre qualité de vie.

Ces comportements concernent tout notre mode de vie. Ceci est complètement logique : toutes nos cellules sont constituées de ce que nous mangeons, de ce que nous respirons, etc. C’est aussi vrai pour les cellules cancéreuses.

Notre mode de vie renforce nos défenses anticancer
Comment pouvons-nous éviter nombre de cancers et comment pouvons-nous gagner de nombreuses années en pleine forme ? C’est en renforçant nos mécanismes de réparation et de défense cellulaires.
Nos cellules se reproduisent chaque jour par millions et chaque jour, il y a des « ratés », c’est-à-dire des cellules incomplètes, anormales, dont certaines sont des cellules cancéreuses. C’est un phénomène banal, car chaque jour nos mécanismes de réparation et de défense limitent la formation de ces cellules anormales et les détruisent. Au final, ce sont nos lymphocytes, des globules blancs spécialisés, qui font le ménage. Mais comme pour toute cellule, la santé de nos lymphocytes dépend de la façon dont nous les traitons par notre mode de vie.

Ce mode de vie est aussi bon pour notre état de santé général
Mais le mode de vie anticancer fait encore mieux. Non seulement il stimule nos lymphocytes et il crée un contexte défavorable aux cellules anormales, mais il a été démontré que ce qui est bon pour nos lymphocytes est aussi bon pour notre santé en général, pour notre cœur, pour notre cerveau et pour notre forme.


Que faire ?

  • Arrêter de fumer.
  • Diminuer fortement la consommation de sucres rapides. Le glucose est la source d’énergie privilégiée des cellules tumorales (qui peuvent difficilement métaboliser les gras); on a déjà observé que ces cellules captent trois à cinq fois plus de glucose que les cellules normales.
    Un haut taux de glucose dans le sang cause également une sécrétion additionnelle d’insuline; l’effet accélérateur de l’insuline sur les tumeurs a été observé sur des tissus d’animaux et des tissus mammaires humains. De plus, en laboratoire, on a observé que l’ingestion de sucre sous toutes ses formes pouvait inhiber l’activité des lymphocytes (cellules macrophages anticancer).
    Par ailleurs, il faut éviter les succédanés de sucre que sont l’aspartame et la saccharine. Par contre, les sucres naturels des fruits ne présentent pas de risques pour les personnes atteintes de cancer, non plus que les produits à base de feuilles de stévia.
  • Optimiser le niveau de vitamine D, pour le maintenir entre 50 et 70 ng/ml. Les chercheurs ont estimé qu’environ 30 % des décès par cancer pourraient être évités chaque année en optimisant les niveaux de vitamine D de la population générale. On peut bien-sûr s’exposer au soleil toute l’année, mais cela est rarement suffisant dans nos pays à faible niveau d’ensoleillement. L’utilisation d’un complément oral de vitamine D s’avère souvent indispensable. Si traitement pour un cancer, un niveau supérieur de vitamine D (de 80 à 90 ng/ml) est bénéfique.
  • Faire régulièrement de l’exercice physique (20-30 minutes d’activité physique quotidienne) diminue fortement le risque de cancer, principalement en réduisant les niveaux d’insuline et en normalisant les hormones anabolisantes. L’exercice n’a pas besoin d’être intensif, il doit être varié et surtout régulier.
  • Augmenter les apports d’acides gras oméga-3 d’origine animale (EPA et DHA) qui jouent un rôle dans le contrôle de l’inflammation et dans l’efficacité du système immunitaire à combattre les cellules cancéreuses.
    Eliminer les graisses trans (des gras insaturés transformés en laboratoire et que l’on reconnaît sur les étiquettes sous le nom d’huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées) présentes dans les préparations industrielles.
  • Manger beaucoup de légumes et de fruits, idéalement frais et bio, en privilégiant les légumes et fruits colorés (légumes verts à feuilles, crucifères, petits fruits rouges).
  • Trouver sa méthode pour diminuer les émotions négatives. Le yoga, la méditation, la sophrologie, le contact avec la nature ou la musique, chacun a besoin d’une méthode différente pour maintenir ou rétablir son équilibre intérieur. Pratiquer la gratitude et le pardon, meilleurs moyens pour être en paix avec soi-même.
  • Conserver son poids idéal.
  • Dormir suffisamment, car pendant le sommeil l’organisme se régénère.
  • Réduire l’exposition aux toxines environnementales, comme les pesticides, les produits chimiques ménagers, les désodorisants d’ambiance, la pollution atmosphérique et les toxines des plastiques comme le bisphénol A.
    – Manger bio, donc des fruits, légumes, légumineuses, noix et céréales ayant été cultivés sans engrais chimiques, insecticides, herbicides ou fongicides. Dans le cas des viandes, elles doivent provenir d’animaux élevés sans hormones de croissance. Choisir des œufs et du thé bio également.
    – Eviter les produits chimiques de nettoyage et aérer les vêtements après nettoyage à sec.
    – Eviter les déodorants à base d’aluminium.
    – Eviter les parabènes et les phtalates.
    – Eviter les produits contenant des œstrogènes ou des hormones placentaires
  • Cuisiner en privilégiant les modes de cuisson doux : pochage, cuisson à la vapeur, ébullition, plutôt que friture. Eviter la cuisson au barbecue car production de corps de Maillard.
  • Filtrer l’eau du robinet avec un filtre à charbon ou à osmose inversée.


Guide des aliments anticancer

  • myrtille, framboise, mûre
  • brocoli, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur
  • cresson, épinard
  • ail, échalote, oignon
  • graines de lin
  • soja
  • tomate (cuite)
  • canneberges (séchées)
  • betterave rouge
  • épices : curcuma, gingembre, poivre noir
  • romarin
  • chocolat noir 70 %
  • thé vert
  • vin rouge

Pour une prise en charge personnalisée, découvrez les bénéfices du coaching santé.


Articles apparentés qui pourraient vous intéresser
Manger bio a-t-il un effet sur la santé humaine ?
De l’intolérance au gluten à la maladie coeliaque
Dépolluez votre organisme !
Dix recettes pour bien manger
Fruits et légumes, nos meilleurs amis contre les radicaux libres
Moi et ma santé : comment la prendre en charge naturellement

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *