Alimentation sans gluten

Cuisiner sans gluten peut être une expérience culinaire passionnante, permettant de découvrir une alimentation sans gluten saine et riche en vitamines et minéraux.

Ainsi, on s’aperçoit que ce n’est pas vraiment plus compliqué, à partir du moment où l’on a les connaissances nécessaires concernant les aliments sans gluten et ceux qui risquent d’en contenir. Ensuite, c’est juste une question d’organisation, car les aliments sans gluten se trouvent quand-même un peu plus difficilement. C’est préférable d’avoir quelques recettes de base, surtout pour les inconditionnels des céréales. Cuisiner sans gluten peut parfois être déstabilisant, car les ingrédients ne possèdent pas les mêmes propriétés que les ingrédients classiques. Ceci implique donc de la persévérance et de l’inventivité, car il ne faut pas avoir peur de tenter des expériences.

Alimentation sans gluten

Concrètement, que peut-on donc manger ?

Aliments contenant du gluten

·Céréales : blé, froment, orge, seigle, avoine, épeautre, triticale, kamut
·Produits dérivés des céréales : pain, pâtes, nouilles, boulgour, semoule, couscous, pizza, pâte à tartes, galettes, chapelure; biscottes, toasts, viennoiseries, biscuits (apéritifs et sucrés), gâteaux, pain d’épice, muesli, flocons d’avoine, petits déjeuners instantanés
·Viande, poisson et crustacés cuisinés ou en conserve, charcuterie
·Purées, potages, plats préparés
·Concentré de bouillon, de tomate, sauces, vinaigrettes, mayonnaise, moutarde, mélange d’herbes, épices en poudre, sel de céleri, curry, ail en poudre, poivres moulus, sel fin
·Fromages à tartiner ou en cubes (crème de gruyère…)
·Confiseries industrielles (chewing-gum, dragées, nougats, pâtes de fruits), glaces et chocolat industriels, pâtisserie, crêpes et gaufres, entremets instantanés, sucre glace, sucre vanillé, figues sèches
·Levure chimique
·Oléagineux enrobés et grillés à sec, chips aromatisés
·Poudres instantanées pour boissons
·Bières et panachés

Donc éviter de manger

·Amidon de céréales interdites
·Amidon modifié dont l’origine n’est pas précisée
·Matières amylacées
·Malt et extrait de malt
·Epaississants (beaucoup présents dans les produits allégés)
·Agents antiagglomérants (conditionnement des figues, pâtes de fruits, chocolat)
·Liant protéinique végétal
·Protéines végétales (par ex. texturées)
·Protéines végétales hydrolysées (ou extraits de protéines végétales hydrolysées)
·Matières grasses allégées ; les huiles en aérosol utilisées pour cuisiner peuvent également contenir du gluten

Il est nécessaire de savoir décoder les appellations sous lesquelles le gluten peut se cacher : “ matières amylacées ”, “ amidons modifiées ”, “ protéines végétales ”, “ liants protéiniques végétaux ”, etc.
Une attention particulière doit être portée aux aliments manufacturés tels les soupes, les sauces, les bases de soupe, la sauce soja, les imitations de fruit de mer les condiments, les épices, les bonbons, le chocolat, la crème glacée, la gomme, les jus, les desserts, les aliments préparés congelés, les frites congelées, etc… Ces aliments contiennent très souvent du gluten.

Attention pièges (produits pouvant contenir du gluten) !
·Certains rouges à lèvres
·Certains médicaments
·Capsules ou gélules glutinisées (gélatine et gélopectose sont autorisées)
·Les timbres ainsi que les enveloppes contiennent du gluten dans la colle


Qu’est-ce qu’il nous reste à manger ?

Aliments sans gluten

L’alimentation sans gluten comporte donc beaucoup d’aliments frais, transformés le moins possible.
·Fruits et légumes
·Viandes, poissons et volaille, non transformés
·Légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches, pois cassés)
·Certaines céréales : riz, maïs, sarrasin, millet, quinoa, manioc (tapioca), sésame, sorgho, arrow-root
·Pommes de terre, patate douce, igname, châtaignes
·Certaines farines : de riz, de maïs, de pommes de terre, de pois chiches, de soja
·Soja
·Noix et graines pures
·Œufs
·Huiles alimentaires
·La plupart des produits laitiers (lait, beurre, crème, fromages non transformés, yaourt nature, produits uniquement à base de lait) peuvent être consommés, mais les personnes qui les tolèrent mal devront les éliminer de leur diète pendant quelques mois
·Gros sel, vinaigre, sucre
·Herbes aromatiques, épices pures
·Café, thé

Lorsque vous faites la cuisine sans gluten
Un problème qui peut intervenir est la contamination, car les produits peuvent facilement se contaminer, par exemple en mettant du beurre contaminé avec des miettes de pain classique, en utilisant le même grille-pain pour toute la famille, ou en remuant une préparation sans gluten avec une cuillère ayant touché de la farine de blé. Il suffit d’une très petite quantité pour déclencher les symptômes de la maladie cœliaque.

Au restaurant

Consulter à l’avance le menu du restaurant et informer le serveur du problème, car il peut y avoir du gluten caché dans les bouillons, sauces ou panures

Si vous avez des doutes
Ne pas hésiter pas à contacter les services consommateurs des marques pour avoir des précisions sur la composition des aliments.

Alors, alimentation sans gluten, prêts à vous lancer ?


Articles apparentés que vous pourriez aimer
De l’intolérance au gluten à la maladie cœliaque
Comment avoir une alimentation saine ?
Manger bio a-t-il un effet bénéfique sur la santé humaine ?
Fruits et légumes, nos meilleurs amis contre les radicaux libres

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *