Traiter les bouffées de chaleur de la ménopause avec les huiles essentielles

Traiter les bouffées de chaleur de la ménopause avec les huiles essentielles

De nombreuses femmes sont affectées par des bouffées de chaleur, symptômes les plus incommodants de la ménopause. On estime que 8 femmes ménopausées sur 10 sont concernées. Fait marquant, certaines femmes plus sensibles sont également sujettes aux bouffées de chaleur pendant leur cycle menstruel.
Les épisodes de bouffées de chaleur durent en général 2 à 10 minutes et se répètent plusieurs fois au long de la journée ou parfois même pendant la nuit, ceci pouvant provoquer des troubles du sommeil.

Ces symptômes qui apparaissent pendant la préménopause, entre 45 à 55 ans. Les désagréments peuvent perdurer quelques mois, voire plus après l’arrêt des menstruations. Ils sont dus à la réduction du taux d’œstrogènes et à la diminution de l’activité des hormones. Les ovaires produisant de moins en moins d’hormones, la carence qui en résulte peut provoquer des bouffées de chaleur, parfois accentuées par un sentiment de stress.

Bouffées de chaleur… aromatisées
L’aromathérapie offre des solutions naturelles remarquables pour soulager ces troubles. Les huiles essentielles peuvent être utilisées aussi bien en usage externe, tels massage ou diffusion, qu’en usage interne.


Comment traiter les bouffées de chaleur avec les huiles essentielles ?
Les huiles essentielles de sauge sclarée, cyprès, immortelle, camomille noble, ylang ylang, citron, anis, sauront vous accompagner et vous apporter le soulagement des désagréments psychologiques et physiologiques liés aux bouffées de chaleur.
Ainsi, vous pouvez utiliser une formule d’huile aromatique de massage qui vous aidera pour les troubles veineux et vasculaires (lentisque, cyprès, hélichryse).
La sauge qui y est présente contient des phyto-œstrogènes (hormones similaires aux œstrogènes de la femme). Elle favorise la relaxation et permet d’atténuer les douleurs qui apparaissent durant la ménopause.
La menthe poivrée apporte un agréable effet rafraîchissant.

HECT Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens) : 2 ml
HECT Immortelle (Helychrisum italicum) : 2 ml
HECT Sauge sclarée (Salvia sclarea) : 2 ml
HECT Lentisque pistachier (Pistacia lentiscus) : 1 ml
HECT Menthe poivrée (Mentha piperita) : 1 ml
HV de Calophylle (Calophyllum inophyllum) : 3 ml
HV de Noisette (Coryllus avellana) qsp 100 ml

Cette huile de massage s’applique 2 à 3 fois par jour sur le ventre, à la base de la colonne vertébrale ou sur le plexus solaire à raison de 8 gouttes par application.
Les massages seront pratiqués par périodes de 3 semaines suivies s’une interruption d’une semaine.

Contre-indications : La sauge sclarée le cyprès ne doivent pas s’utiliser en cas d’antécédents de cancers hormono-dépendants ou de mastoses, ni chez la femme enceinte ou allaitante. La menthe poivrée, en plus des remarques précédentes, est interdite aussi chez les personnes épileptiques.


Articles apparentés que vous pourriez aimer
Merveilles et dangers des huiles essentielles
Comment choisir une huile essentielle ?
Soigner le stress par les huiles essentielles

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *