Bougies de l'Avent

Huiles essentielles et les Fêtes de la Lumière: 1.L’Avent

Soudain les premiers frimas. Un parfum discret de Noël est dans l’air. Une odeur de terre aussi, un parfum de vin chaud et de cannelle. Un temps d’illumination.
Tout se bouscule : le calendrier de l’Avent, l’arbre de Noël, la crèche, Saint Nicolas et le Père Noël, mages et galettes, fève et étoile.
Et puis aussi, pour peu que nous y fassions attention, le doux chant des anges qui sur le chemin accompagne les hommes.

C’est la savante alchimie des rites que je vous propose de redécouvrir. Essentielles, les huiles nous aideront à retrouver une part de notre esprit d’enfance, à nous relier aux 3 âges de la vie, puis à attendre les fruits des semailles de l’hiver en toute sérénité.

Ces quatre semaines qui précèdent Noël dans la tradition de l’Église chrétienne sont un commencement mais aussi le temps de l’attente. Elles annoncent une venue, un avènement. Celui du Christ incarné qui se laisse reconnaître en toute simplicité dans une grange, humblement, devant les bergers et bientôt les mages.
Pendant cette période, les fêtes de Sainte Lucie et de Saint Nicolas, cet ancêtre chrétien de la figure imaginaire du Père Noël, symbolisent tout à la fois la Lumière mais aussi l’esprit d’enfance que nous nous apprêtons à retrouver comme si nous sentions le besoin de faire une pause. Hors de ce monde ici-bas, si consumériste et voué à la vitesse. Avez-vous remarqué comme les fêtes s’entrechoquent, à peine la Toussaint passé, les marchands nous plongent sans transition dans Noël. Oubliant justement l’Avent.
Faisons un temps l’éloge de la patience.

 

Huile essentielle pour nous accompagner à l’attente de la naissance de notre enfant intérieur

Huile essentielle de Petit-grain bigarade : obtenue par distillation après la floraison de rameaux de l’oranger amer. En olfaction, cette huile induit un état d’intériorisation, une sorte de détachement serein vis-à-vis du monde extérieur. C’est un excellent moyen de préparer notre voyage pour nous retrouver, et surtout pour retrouver notre esprit d’enfance. Distant du monde sans en être complètement coupé, avec tous nos sens ouverts. Prêt à entamer notre chemin, guidé selon la tradition chrétienne par le chant des anges.

Pour cela, prenez une touche de parfumeur trempée dans l’huile essentielle, et inspirez et expirez de façon calme, souple, en laissant aller le rythme naturel de la respiration (inspir, expir). Penser que vous vivez un moment de calme intérieur, de rencontre, car il s’agit bien d’une véritable rencontre à laquelle la plante vous convie.
Et si vous êtes à une période de votre vie où vous vous sentez vulnérable, en proie aux soucis, surmené même, le Petit-grain bigarade, au fil de vos rencontres plusieurs fois par jour, vous permettra de retrouver joie et harmonie. Vous aurez peut-être l’impression d’être cajolé, de retrouver votre enfant intérieur. Et quoi de plus propice que cette période de l’Avent pour retrouver comme nous le disions en préambule l’esprit d’enfance dans un monde de lumière.

C’est ce à quoi se destinent les Fêtes de la Lumière.


 

Articles apparentés que vous pourriez aimer
Olfactothérapie : effluves d’une huile essentielle
L’olfactothérapie pour apprivoiser ses émotions

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *