Huiles essentielles et infections respiratoires

Huiles essentielles et infections respiratoires

Les huiles essentielles de l’hiver dont je vais vous parler (Ravintsara, Tea tree, Thym à thuyanol, Citron) sont de magnifiques antibiotiques et antiviraux aux propriétés remarquables sur les agents pathogènes, mais leurs bienfaits sur l’organisme sont bien plus profonds, et c’est cette action de terrain qui leur octroie une efficacité remarquable.
Toutes les huiles essentielles sont dites eubiotiques, c’est-à-dire qu’elles favorisent les processus vitaux et biologiques. Elles vont donc toujours dans le sens d’une réharmonisation et d’un rééquilibrage de l’ensemble des systèmes. Après un traitement aux huiles essentielles, l’organisme est rééquilibré, fortifié, et les effets se font ressentir même après l’arrêt du traitement.

Arbre à thé (Melaleuca alternifolia)
L’huile essentielle originaire d’Australie, elle est connue pour ses vertus antibactériennes, antivirales, antiasthéniques et neurotoniques. De plus, elle soigne les inflammations de la muqueuse au niveau du nez et de la gorge, favorise la transpiration et aussi la fluidification et l’élimination des mucosités des voies respiratoires. Elle est donc particulièrement recommandée pour traiter les affections respiratoires, lors des refroidissements, rhumes, bronchite.

Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole)
Originaire de Madagascar, cette huile essentielle est particulièrement intéressante pour prévenir et traiter les maux de l’hiver. Elle est efficace pour combattre les infections virales : grippes, hépatites, herpès, zona, etc. Grande protectrice immunitaire et respiratoire, elle relance l’activité pulmonaire et même ORL d’un point de vue organique et physiologique.
À noter : ne pas confondre avec l’huile essentielle de Ravensare aromatique. Elles ont longtemps été confondues. Il s’agit cependant de deux huiles distinctes, elles n’ont pas la même composition biochimique.

Thym à thujanol (Thymus vulgaris ct thujanol)
Cette huile essentielle est généralement employée pour ses propriétés bactéricides, fongicides et antivirales puissantes, mais également immunostimulantes. Elle a aussi une autre magnifique particularité, c’est d’être stimulante et régénératrice hépatocytaire. Et, cerise sur le gâteau, elle est réchauffante circulatoire, neurotonique et équilibrante, toutes des propriétés particulièrement intéressantes avec l’arrivée de la saison froide.

Citron (Citrus limon)
Odeur de la joie, cette huile essentielle est aussi réputée pour ses propriétés : antibactérienne, antiseptiques, antivirales, vitamine-P mimétique et fluidifiantes sanguine, tonique digestive, carminative, apéritive, dépurative. Apporte une ambiance gaie, légère, propice à la détente.
Attention : peut provoquer une irritation cutanée si utilisée à l’état pur, ne pas appliquer avant exposition au soleil.


Prévention des infections respiratoires avec les huiles essentielles

Geste immunité du matin : « s’habiller d’une synergie aromatique »…
C’est la voie d’administration préférentielle pour l’hiver. Le massage stimule les défenses immunitaires et réchauffe l’organisme en activant la circulation sanguine. Elle permet ainsi de constituer un bouclier aromatique pour se protéger des bactéries et des virus.

Dès le matin, appliquer une synergie aromatique sur la peau permet de bien démarrer la journée (et surtout de bien la finir). Pour cela, au sortir de la douche, appliquez 3 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara et 3 de Thym à thuyanol diluées dans un peu d’huile végétale de Noisette, et massez au niveau de la poitrine.
Finissez en respirant profondément les mains, cela permettra de désinfecter les voies aériennes supérieures et de compléter l’effet immunostimulant.

L’huile essentielle de Ravintsara peut également être incorporée à la crème de jour (1 goutte dans une noisette de crème pour l’ensemble du visage et du cou, en évitant le contour des yeux) ; elle y apportera ses propriétés tonifiantes. Si vous avez la peau grasse, 1 goutte d’Essence de Citron aidera à matifier.

… du soir : entrez dans le bain…
Entrez dans un bain réharmonisant avec 4 gouttes d’essence de Citron et 4 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara déposées sur une poignée de gros sel ou dans le gel-douche ; le bain devient un moment de revitalisation physique et psychique.

… et pour la journée : respirez…
Il peut être utile de conserver ces huiles essentielles sur soi pour les ressortir dans les lieux publics ou les transports en commun. Vous pouvez utiliser un petit flacon spray dans lequel vous mettez les 4 huiles essentielles dont on a parlé, à parts égales, donc : ¼ Ravintsara, ¼ Arbre à thé, ¼ Thym à thuyanol et ¼ Citron. Si vous êtes dans un environnement où circulent beaucoup de virus ou bactéries, pulvérisez sur un mouchoir ou déposer un pshitt à l’intérieur des poignets et respirer à fond.

… et sentez

Au bureau où à la maison, la diffusion atmosphérique à froid, avec un diffuseur à ultrasons, permet au-delà de la désinfection de l’air ambiant, de soutenir les systèmes immunitaires les plus fragiles. Ce geste simple réalisé au quotidien limite aussi la contagiosité des pathologies de l’hiver, et ralentit les épidémies. A raison d’une vingtaine de gouttes au total dans le diffuseur (ravintsara et Citron), diffusez un quart d’heure toutes les 2 heures.


Traitement des infections respiratoires avec les huiles essentielles

Si malgré tout il y a eu une faille, et vous avez attrapé la grippe, une rhinopharyngite, une sinusite ou une angine – il est important de multiplier les voies d’administration et aussi d’augmenter les doses et les fréquences de prise. Ceci parce qu’après son administration, une huile essentielle est rapidement absorbée, et ensuite métabolisée et éliminée ; elle perd de son activité et que l’agent pathogène en profite pour se réveiller. En cas d’infection microbienne, il est donc important d’opter pour 5 à 6 prises par jour, de conserver la voie externe et de rajouter une voie interne, comme la voie sublinguale.

Ainsi, prenez l’équivalent de 6 gouttes d’huile essentielle au total (Ravintsara et Citron) diluées dans un peu d’huile végétale, et appliquez-les sur l’ensemble du thorax du haut du dos et aussi sous la voûte plantaire. Renouvelez 3 fois dans la journée.
A ceci ajoutez 4 gouttes au total d’huile essentielle (Tea tree et Thym à thujanol) pures dans un peu de miel ou d’huile de lin. Répétez 3 fois par jour.

Maintenant vous avez une belle trousse aromatique pour profiter de l’hiver !


Pour apprendre davantage sur l’aide que les huiles essentielles peuvent vous apporter pour votre santé, des ateliers et des formations sont à votre disposition. Et si les questions sont plus personnelles, n’hésitez pas à consulter un professionnel aromathérapeute.

Articles apparentés que vous pourriez aimer
Que soigne-t-on par l’aromathérapie ?
Merveilles et dangers des huiles essentielles
Utilisation sans danger des huiles essentielles
Quelques gestes aromatiques de l’hiver
Non à la grippe

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *