10 choses à savoir sur les huiles essentielles et l’hygiène buccale

.

Les huiles essentielles et l’hygiène buccale

L’usage des huiles essentielles dans la pratique quotidienne des chirurgiens-dentistes est peu répandu. Pourtant les indications sont nombreuses, nous en citerons quelques-unes qui nous paraissent pertinentes.
Plus simplement, en respectant certaines précautions, l’utilisation des huiles essentielles permettrait de résoudre des problèmes courants qui relèvent de l’hygiène buccale.

Selon les cas, les huiles essentielles peuvent être employées sous forme de bains de bouche, de gargarismes, en application sur la muqueuse de la gencive, par ingestion dans un peu d’huile ou sur un comprimé neutre. Leur usage est déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans. Il existe enfin des risques d’allergie ou de photosensibilisation.

 

10 indications à connaître pour lutter contre les problèmes de la sphère buccale

Les pré-requis : au niveau du matériel, procurez-vous une brosse à dents et une boîte de coton-tige, voire un verre d’eau. Sans oublier une dose de bon sens et votre… aromathèque. Ce qui suit est purement pratique mais ne se substitue pas, le cas échéant, à une consultation chez le dentiste.

 

  1. Sur le pourtour de la bouche : coupures, gerçures des lèvres, perlèche

La Lavande officinale (Lavandula officinalis) seule ou en synergie avec le Tea tree (Melaleuca alternifolia) et la Ciste (Cistus ladaniferus) est exceptionnelle dans cette indication. Elle s’applique directement sur la zone atteinte, pure, 2 à 3 fois dans la journée jusqu’à guérison.

Notre synergie :
HE de Lavande (Lavandula officinalis) : 2 ml
HE de Tea tree (Melaleuca alternifolia) : 1 ml
HE de Ciste (Cistus ladaniferus) : 2 ml

Attention : une candidose buccale peut être associée à une perlèche.

 

  1. L’herpès labial

Deux Melaleuca sont hautement recommandés : le Niaouli (Melaleuca quinquenervia) ou l’Arbre à thé (Melaleuca alternifolia). Les huiles essentielles sont appliquées pures et directement dès les premiers symptômes de picotement. L’application est répétée au moins toutes les deux heures. Si cela n’a pas été possible avant l’apparition des vésicules qui renferment le virus, il vaut mieux déposer 1 goutte de notre synergie sur les lésions herpétiques avec un coton-tige tout au long de la journée.

Notre synergie :
HE de Niaouli (Melaleuca quinquenervia) : 1 goutte
HE de Lavande aspic (Lavandula spica) : 1 goutte
HE de Ravinstara (Cinnamomum camphora) : 1 goutte
HE de Menthe poivrée (Mentha piperata) : 1 goutte
HE de Calendula (Calendula officinalis ) : 3 gouttes

 

  1. Les gencives : abcès, saignements et gingivites

Sur un abcès, on peut appliquer 1 goutte d’huile essentielle de Clou de Girofle à l’aide d’un coton-tige et en badigeonnant la gencive 3 à 5 fois par jour en attendant de consulter le dentiste. L’huile permet de soulager le patient et est complémentaire du geste clinique.

Les saignements peuvent avoir plusieurs causes (gingivite, en post opératoire). L’huile essentielle de Géranium rosat, seule ou associée à la Ciste qui est hémostatique, s’utilise pur en application locale sur la gencive en massant légèrement ou en bain de bouche : 3 à 4 gouttes dans un demi-verre d’eau tiède.

Quant à la gingivite, elle est plutôt du ressort du Laurier noble (Laurus nobilis). L’huile essentielle est appliquée 3 fois par jour sur toute la zone atteinte après un brossage doux et méticuleux des dents.

En bain de bouche, on choisira un mélange d’hydrolat : Laurier noble (Laurus nobilis), Ciste (Cistus ladaniferus), Menthe poivrée (Mentha piperata) et Thym à linalol (Thymus vulgaris linaloferum) à parts égales. Le mélange obtenu est légèrement dilué dans de l’eau tiède préalablement bouillie.
Cet usage est là encore complémentaire du geste thérapeutique.

 

  1. Les caries

Les caries ont mauvaise réputation : elles révèlent mais pas toujours une mauvaise hygiène, une déficience de ses défenses immunitaires, elles sont douloureuses.
En attendant de consulter, on peut essayer d’atteindre la carie et de déposer une goutte d’huile essentielle de Clou de Girofle avec un coton-tige.

 

  1. Séquelles post opératoires : retard de cicatrisation, hématome et œdème, douleurs

Je ne vous apprends rien : en sortant du dentiste, vous êtes encore anesthésié mais vous n’allez pas tarder à avoir mal, vous craignez de ressembler à un hamster. Enfin la plaie peut cicatriser plus lentement que prévu.
La cicatrisation semble être améliorée en utilisant l’huile essentielle d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) diluée dans une huile végétale de Rose musquée (Rosa rubiginosa) selon la formule suivante :
HE d’Hélichryse (Helichrysum italicum) : 2 ml
HV de Rose musquée (Rosa rubiginosa) : 8 ml
La zone en cours de cicatrisation est soigneusement massée avec 1 goutte du mélange 3 fois par jour jusqu’à guérison complète.

Un hématome ou un œdème post opératoire est prévenu en associant l’huile essentielle d’Hélichryse italienne avec l’huile essentielle de Laurier noble mélangées dans une huile végétale d’Arnica.
HE d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : 3 ml
HE de Laurier noble (Laurus nobilis): 2 ml
HV d’Arnica (Arnica montana) : 5 ml
La préparation ainsi obtenue sert à masser la joue, le cou ou la pommette du côté opéré. Elle peut être utilisée avantageusement  juste avant  et aussitôt après l’intervention. Cette technique ne dispense pas de l’utilisation d’une vessie de glace toujours très efficace en post opératoire.

Quant à la douleur, il convient pour l’atténuer de masser lentement et doucement la zone douloureuse à l’aide du mélange suivant :
HE de Camomille romaine (Chamaemelum nobile): 5ml
HE de Lavande aspic (Lavandula spica): 5ml

 

  1. Les aphtes

L’origine des aphtes n’est pas connue, les huiles essentielles sont essentiellement symptomatiques et aident à la guérison.

L’huile essentielle de Laurier noble est appliquée directement sur l’aphte avec un coton-tige 2 à 3 fois par jour. Une synergie est utilisable en bain de bouche :
Dans un demi verre d’eau, 1 goutte de chacune des huiles essentielles suivantes : Laurier noble (Laurus nobilis), Clou de Girofle (Syzygium aromaticum) et Lavande aspic (Lavandula spica). Pour disperser les huiles essentielles dans l’eau, utilisez 12 à 15 gouttes de dispersant.

 

  1. La mauvaise haleine

Encore appelée halitose, la mauvaise haleine nécessite un traitement de fond visant à éliminer tous les foyers bucco-dentaires (détartrage, brossage des dents, nettoyage des espaces inter dentaires et de la langue).

L’utilisation de l’huile essentielle de Menthe poivrée seule ou en bain de bouche est palliative et ne supprime pas la cause.
Seule, elle s’utilise de la façon suivante : après un brossage méticuleux des dents, 1 goutte directement sous la langue.
En bain de bouche, la synergie suivante :
HE de Menthe poivrée (Mentha piperita) : 5 gouttes
Essence de Citron (Citrus limonum) : 5 gouttes
HE de Lavande aspic (Lavandula spica) : 2 gouttes
HE de Tea tree (Melaleuca alternifolia): 2 : gouttes
HE de Thym vulgaire à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum) : 1 goutte
Alcool : 6 cuillerées à soupe
Laisser reposer quelques jours dans le réfrigérateur avant utilisation et diluer une cuillerée à café de la préparation dans un demi-verre d’eau tiède.

 

  1. Les poussées dentaires

Elles surviennent pendant l’enfance ou plus tardivement notamment lors de l’éruption des dents de sagesse.

Chez l’enfant, l’huile essentielle de Camomille romaine (Chamaemelum nobile) est conseillée en massant avec le petit doigt. Une goutte suffit 2 à 3 fois par jour.

Chez l’adulte, la synergie proposée s’utilise de la même manière. Attention toutefois aux contre-indications liées à l’usage du Millepertuis.
HE de Clou de Girofle (Syzygium aromaticum) : 1 goutte
HE de camomille romaine (Chamaemelum nobile) : 2 gouttes
HV de Millepertuis (Hypericum perforatum) qsp 10 ml

 

  1. 9. Les névralgies

Elles se traitent comme les douleurs dentaires avec la Lavande aspic et la Camomille romaine (Chamaemelum nobile).

 

  1. Le stress du dentiste 😉

Vous voilà ! Vous avez surmonté vos dernières réticences et vous pénétrez dans la salle d’attente de votre dentiste. Peut-être (un peu, beaucoup) stressé. Mais votre dentiste est prévoyant et fait diffuser dans la salle une huile essentielle de Lavande vraie.

Quant à vous, préparer le mélange suivant qui a une action calmante sur le système nerveux :
HE de Marjolaine à coquille (Origanum majorana) : 20 gouttes
HE de Ravinstara (Cinnamomun camphora) : 20 gouttes
Essence de Bergamote (Citrus bergamis) : 20 gouttes
HV de noyau d’Abricot : 8 ml
Appliquez sur les poignets, faites ensuite un dôme avec les mains pour inhaler.

 

Astuce : prenez soin de votre brosse à dent, c’est votre meilleure amie !

Il convient de protéger votre brosse à dents de toute croissance bactérienne. Pour cela, ajoutez 2 gouttes d’HE de Tea tree (Melaleuca alternifolia) dans un verre d’eau dans lequel vous plongez votre brosse à dent 5 minutes après l’avoir rincée. Puis à nouveau vous la rincez avant de la laisser sécher verticalement.

 

Cette article n’aurait pu s’écrire sans les précieux conseils de Jacques Guillot, chirurgien-dentiste, à Paris. Tous nos remerciements.
Articles apparentés que vous pourriez aimer :

Quelles huiles essentielles pour une mycose de la bouche
Trois huiles essentielles contre le stress

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *